Actualités

Précédent Suivant
Services | 28 02 2013
Pneumatiques : un nouvel étiquetage pour mieux vous informer

A partir du 1er novembre 2012, la législation européenne imposera aux fabricants de pneus un étiquetage de leurs produits. Celui-ci visera à informer le consommateur sur trois critères de performance des pneumatiques.

pneus img

Nouvel étiquetage

Le règlement CE/1222/2009 voté en novembre 2009  et entrant en vigueur le 1er novembre prochain, prévoit que tous les pneumatiques neufs équipant les voitures particulières et utilitaires légers, fabriqués après le 1er juillet 2012 et commercialisés dans l’UE à partir de novembre 2012, soient munis d’un autocollant ou accompagnés d’une étiquette à afficher dans le point de vente.
Sont totalement exclus de cette mesure : les pneumatiques rechapés, les pneus génie civil, les pneus de compétition, les pneus cloutés, les roues de secours temporaires, les pneus destinés à l'équipement de véhicules immatriculés pour la première fois avant le 1er octobre 1990, les pneus avec un code de vitesse inférieur à 80 Km/h, les pneus qui ont un diamètre de jante inférieur à 254 mm ou égal ou supérieur à 635 mm et enfin les pneus moto.
Le nouvel étiquetage favorisera la comparaison entre les différents fabricants de pneumatiques en donnant des informations fiables sur trois critères de performances : l’adhérence sur sol mouillé, la résistance au roulement et le bruit de roulement du pneumatique.


L’adhérence sur sol mouillé

L'adhérence du pneu sur sol mouillé est un indicateur clé pour la sécurité d'un pneumatique car elle impacte la distance de freinage du véhicule sur route mouillée.
Le pourcentage d’adhérence de chaque pneumatique est calculé sur la base des tests réalisés avec un pneu étalon : véhicule roulant à 80 km/h sur piste mouillée, entre 0,5 et 1,5 mm d’eau dont la température est comprise entre 5 et 35°C pour un pneu été et entre 2 et 20°C pour un pneu hiver.
Le résultat obtenu est noté de A (les distances de freinage les plus courtes) à G (les distances de freinage les plus longues). Pour séparer les bonnes pneumatiques des mauvaises, la catégorie D restera toujours vide. Une différence de 18 mètres au freinage peut se révéler entre des pneus classifiés A et G. La note G induit que le pneu ne pourra pas être commercialisé.

Le roulement des pneus

La résistance au roulement

La résistance au roulement du pneu influe sur la consommation de carburant du véhicule. Pour calculer cette résistance, il faut prendre en compte le couple nécessaire pour faire tourner la roue. Plus ce dernier est important, plus la résistance aux roulements est élevée et plus la consommation de carburant importante. Concrètement, un véhicule équipé de pneus avec une faible résistance de roulement ira plus loin qu’un véhicule lancé à la même vitesse avec un pneu traditionnel.
La résistance au roulement est elle aussi notée par une lettre allant de A (la plus efficace en efficacité de carburant) à G (la moins efficace en efficacité de carburant). Là encore, aucun pneu ne sera noté D afin de séparer les bonnes classes des mauvaises. Sur une voiture standard, un jeu complet de pneus classés A permettra de réduire de 7,5% les consommations par rapport à la même voiture équipée de pneumatiques G.


Le bruit de roulement du pneumatique

Le bruit de roulement du pneumatique a un impact direct sur l'environnement. En plus du bruit en décibel, un pictogramme indique si le bruit de roulement externe du pneu est plus important que la limite européenne obligatoire.
Dernier critère concernant l’étiquetage des pneumatiques : la mesure, en décibels, du bruit de roulement du pneumatique perçu à l’extérieur du véhicule. Cela est représenté par une, deux ou trois ondes noires en fonction de la nuisance sonore. Plus l’étiquetage affiche de bandes noires, plus le pneu est bruyant. A partir de 2016, le bruit maximum autorisé pour un pneu sera de deux bandes noires.

Pour plus d’informations, adressez-vous à votre concessionnaire Peugeot !