Actualités

Précédent Suivant
Sport | 29 04 2013
Sébastien Loeb et la 208 T16 à PIKES PEAK

Toujours à l’affût de nouveaux défis, le nonuple champion du monde des rallyes Sébastien Loeb et Peugeot Sport s’attaquent à la compétition Pikes Peak International Hill Climb, la course de côte la plus haute du monde. Le champion français s’élancera le 30 juin prochain à l’assaut de ce sommet de 4301 m. Il y pilotera la 208 T16 Pikes Peak concoctée par Peugeot Sport. L’équipe française effectuera, à cette occasion, son grand retour dans le Colorado après ses légendaires victoires de 1988 et 1989.

img pikes-peak

L’annonce de ce projet ambitieux, il y a près de vingt jours, a déjà créée l’événement. Voici maintenant venu le temps de découvrir la voiture qui mènera peut-être Sébastien Loeb vers une victoire très convoitée. Si son style extérieur s’inspire du modèle de série, cette Peugeot 208 T16 Pikes Peak a été conçue exclusivement pour cette course qui représente un exercice technique très spécifique. « Ses proportions sont assez éloignées de la 208 de série, explique Michael Trouvé, responsable silhouette au Centre du Style de Peugeot, mais cet écart dévoile une voiture bestiale. Peugeot Sport nous a communiqué ses contraintes techniques : largeur, hauteur de caisse, position des roues, position du moteur… et nous avons tenté d’y adapter une illustration extrême de 208 ».

Cette course américaine légendaire, la plus ancienne après les 500 Miles d’Indianapolis, est particulièrement difficile en raison de son parcours tortueux et de son altitude extrême. Mais Peugeot peut toutefois s’appuyer sur une expérience non négligeable. L’équipe française a en effet déjà marqué de son empreinte cette « course vers les nuages » lorsque sa 405 T16 y avait remporté deux succès consécutifs aux mains d’Ari Vatanen et Robby Unser en 1988 et 1989. Le film « Climb dance », qui avait si bien retranscrit cet exercice de funambule, avait alors frappé les esprits. Celui de Sébastien Loeb, notamment.

Alors qu’il prend de la distance avec le championnat du monde des rallyes qu’il a dominé pendant près d’une décennie, Sébastien Loeb est en marche vers de nouveaux horizons. Comblé par son engagement récent en GT World Series, il n’a pourtant pas hésité longtemps avant d’accepter de disputer, en prime, cette épreuve mythique ! Une fois n’est pas coutume, il devra enchaîner les 156 virages du parcours sans l’assistance de son habituel navigateur. Il lui faudra aussi composer avec une dénivellation de 1500 mètres en moins de 20 kilomètres… et ne pas perdre son souffle ! Avec une arrivée donnée à 4301 mètres d’altitude, le champion français a clairement trouvé un défi à la hauteur de son talent !

 

Pikes Peak, la légende en bref

• 156 virages
• 19,9 kilomètres de développement (désormais entièrement asphaltés)
• Altitude de départ : 2865 m
• Altitude d’arrivée : 4301 m
• Record de l’épreuve : 9’46’’164 (Rhys Millen sur Hyundai Genesis Coupé)
• Date de création : 1916. L’édition 2013 est la 91e organisée.
• En 1984, les premiers concurrents européens participent à l’épreuve.
• Peugeot s’impose en 1988 en 1989 avec Ari Vatanen et Robby Unser.
• En 1989 sort le film « Climb dance » de Jean-Louis Mourey sur la victoire d’Ari Vatenen en 1988 ( http://www.peugeot-sport.com/fr/endurance/dossier-15-2--video-climb-dance-avec-ari-vatanen.html)
• En 2011, Nobuhuro « Monster » Tajima (Suzuki SX4) est le premier concurrent à descendre sous la barre mythique des 10 minutes (en 9’51’’278).


Programme 2013 :

• 25 juin (5 h 30-8 h 30) : séance d’essais officielle –
• 26 juin (5 h 30 -9 h 00) : séance d’essais officielle.
• 27 juin (5 h 30 -9 h 00) : séance d’essais officielle.
• 28 juin (5 h 30 -9 h 00) : séance d’essais officielle.
• 30 juin (8 h 00) : début de la course.

Plus d’infos : http://www.ppihc.com